FRMK blog - Almanak FRMK - Adh�rer

192 pages — 24 x 32 cm
impression bichromie et quincachromie — reliure
otabind + jaquette américaine —
collection Knock Outsider!

ISBN 9782390220084
29 €

Vivre à FranDisco - nouvelle édition annotée

Dans cette réédition, de nouvelles pages de texte, véritable visite guidée à laquelle vous invitent les deux auteurs, racontent plus avant FranDisco, la vie de ses habitants, et retracent l'évolution du projet, depuis sa fondation à «La S» Grand Atelier de Vielsalm jusqu'aux différentes résidences qui l'ont nourri en France, Suisse et Belgique.

C’est le compte-rendu du parcours unique de « la ville qui voyage avec ses créateurs » qui nous rendra plus familier de ses habitants : Saint-Nicolas, les enfants de chœur, la madone ou encore Mc Gyver…
Le livre Vivre à FranDisco a été nominé dans la sélection officielle du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême en 2017.
Rappel : Marcel Schmitz rêve une ville, Thierry Van Hasselt donne vie au rêve : bienvenue à FranDisco. Marcel Schmitz construit une ville de carton et scotch depuis plusieurs années, Thierry a commencé à dessiner d’après nature la ville de Marcel, en constante évolution, mais aussi à écouter l’histoire de ses habitants, à qui seule la voix de Marcel permet d’exister.
Il a dessiné Marcel la construisant, faisant peu à peu de lui le personnage principal d’une histoire qui a aussi peu de limites que l’imagination de l’architecte.

REVUE DE PRESSE
Les Inrockuptibles, Stéphane Beaujean – 2017
Une incroyable utopie de bande dessinée, initiée par les éditions du Frémok.
FranDisco est tout d’abord une ville faite d’immeubles en carton, de fenêtres dessinées au marqueur et aux crayons de couleur.
Soit l’utopie d’un artiste trisomique fasciné par l’architecture et capable de créer des configurations surprenantes.
Thierry Van Hasselt, à la fois enseignant, moteur des éditions Frémok et auteur stimulant, est tombé amoureux du projet au point d’imaginer une promenade en BD dans ce monde fantasque. Vivre à FranDisco, c’est donc déambuler à travers des paysages urbains foisonnants dont le cœur balance entre une esthétique brute et la majesté moebusienne du Garage hermétique – en un peu bringuebalant.
Thierry Van Hasselt dessine la ville en train de se construire, en perpétuelle mutation, animée par les voix de Marcel Schmitz, son créateur démiurge.
D’abord simple présence dessinée par Van Hasselt, Schmitz prend au bout d’un moment les crayons pour entrer dans la danse du dialogue par le trait.

La superposition est extraordinaire, tout comme l’explosion inattendue de la couleur, vers la fin. Un livre sublime, une invitation à la promenade, comme seules les utopies de bande dessinée savent en proposer. […]

Télérama, Stéphane Jarno – 2016
L’album révèle surtout ce que l’on devinait : pour son créateur, FranDisco n’a rien d’un artefact, c’est un tableau en 3D de sa vie, une partie de lui-même à ciel ouvert. Comme Dorian Gray et son portrait dans le roman d’Oscar Wilde, Marcel Schmitz et sa ville ne font qu’un. En arpentant les rues de FD on a le sentiment de cheminer dans son cerveau. Vertigineux !

M le Monde, Fréderic Potet – 2016
Exécuté en partie à quatre mains, peuplé de baignoires motorisées, d’enfants de choeur en caleçon et de cornets de frites sur pattes, Vivre à FranDisco se lira comme une oeuvre d’art brut traversée du désir d’Utopie d’un artiste qu’on aurait bien tort de croire « différent ».

L’oeil, Colin Cyvoct – 2016
Dans une étourdissante mise en images de la vie à FranDisco et des déambulations de Marcel dans son univers où tout fait sens, les habitants dessinés par Thierry côtoient d’étranges comparses dessinés par Marcel Scmitz. Chaque page immerge le lecteur dans un monde où tout peut advenir, comme dans les rêves les plus invraisemblables et cependant parfaitement cohérents à l’instant où on les rêve. (…)

Planète BD, Sarah Dehove – 2016
Fruit de la rencontre entre l’artiste trisomique Marcel Schmitz et Thierry Van Hasselt, ce livre fait d’une ville de scotch et de carton la matière d’une fiction intime, polymorphe, onirique, salutaire.